« IRON MAIDEN : Comment être et avoir été ?! Vous avez 4 heures. »


question se pose pour tous les groupes de Heavy Metal ayant connus un énorme succès artistique et commercial dans les années 80. Et, à vrai dire, personne à cette époque n’aurait pu imaginer ces mêmes groupes continuant à fouler les scènes du monde entier et sortant des disques plus de 40 ans après leur création !

Ces dernières semaines, le nouvel album d’IRON MAIDEN « Senjutsu » a fait trembler les réseaux sociaux avec une agressivité inconnue jusque-là et que j’attribue essentiellement à la frustration des fans de Metal, après de 2 années sans concerts et sans pote avec qui partager de bonnes bières bien fraîches.

Et, j’ai trés vite constaté que nous avions à faire face à plusieurs postures, le plus souvent inconciliables entre elles, comme par exemple :

- Je suis fan de MAIDEN depuis toujours, c’est le meilleur groupe de l’univers j’adore l’idée qu’ils aient encore le courage et la force de sortir des albums et je suis prêt à tout leur pardonner.

- Je suis fan de MAIDEN jusqu’au départ de Bruce Dickinson. J’ai adoré Brave New World, l’album de son retour et de celui d’Adrian, mais depuis, je n’accroche plus à leur direction musicale.

- Je suis fan de MAIDEN mais tout ce que le groupe sort depuis 20 ans c’est de la m***e, de la daube, quoi !

- Je suis fan de MAIDEN et je ne vais pas écouter cet album, c’est le même que le précédent qui est le même que le précédent, qui est le….etc

- Je suis fan de MAIDEN mais la carrière du groupe s’est arrêtée après la sortie de Killers...bon, ok, c’est MA posture et elle n’est pas représentative de ce débat !

Choisit ton camp camarade…

Je passe bien sur les arguments redondants depuis des années : « mais pourquoi confier la production de tous les albums depuis 20 ans à Kévin Shirley, il ne comprend rien au son du groupe », ou encore « mais pourquoi des titres toujours plus longs et la répétition sans fin des mêmes couplets et refrains ? »… J’en passe et des meilleures…

Et puis il y a les fans fidèles qui donnent leur avis (positif ou négatif) avec respect passion et après plusieurs écoutes attentives de chaque nouvel album de leur groupe adoré.

Ce débat paraît sans fin, avec des postures solidement ancrées dans l’adn de notre passion...

Allez, venez avec moi prendre un peu de recul et montez dans ma machine à remonter le temps que nous programmons pour un atterrissage le 1er octobre 1990, date de la sortie de No Prayer For The Dying, album pour le moins controversé de la vierge de fer

Et là, c’est la révélation : le fameux « peut-on être et avoir été » agite le microcosme les journalistes et les fans qui s’expriment avec vigueur dans le courrier des lecteurs des magazines spécialisés…et avec un consensus négatif sur un album de fin de cycle et aux compositions tellement plus faibles que les 3 précédents albums du groupe. Alors, « posture d’un jour, posture toujours ? » Il faut regarder les choses en face : No Prayer For The Dying a passé avec courage l’épreuve du temps et il ne génère plus un rejet systématique des fans, bien au contraire… En sera-t-il de mêmepour « Senjutsu » ?

Donnons-nous rendez-vous dans 20 ans et nous en reparlerons…en attendant, Up The Irons !!!


0 vue0 commentaire